5 choses à savoir sur la conservation des légumes frais

Savourons chaque
jour

Accueil Savourons chaque jour5 choses à savoir sur la conservation des légumes frais

5 choses à savoir sur la conservation des légumes frais

5 choses à savoir sur la conservation des légumes frais

Si vous cherchez une bonne résolution pour l’année 2018, alors 1. Vous êtes prévoyant, et 2. Nous en avons une bonne pour vous : bien ranger vos légumes.

Inutile, vous trouvez ? Que ce soit pour conserver leurs bienfaits nutritionnels, pour les garder plus longtemps ou pour éviter de battre des records de gaspillage alimentaire… Non, il n’est pas inutile de ranger ses légumes. Et pour entamer une bonne année 2018 (ou bien finir la 2017) voici 5 choses à savoir sur la conservation des légumes.

1. Conserver les légumes… tout nus

Avant de les conserver au frais ou à l’abri de l’humidité, les légumes frais doivent être débarrassés de leur emballage de conditionnement… Sauf les endives !
En effet, si les endives sont conditionnées dans un sachet, c’est pour leur bien. L’équilibre gazeux qui se crée, à l’intérieur de ce sachet micro-perforé, préserve la qualité des endives, et améliore ainsi leur conservation. L’idéal est donc de les laisser tranquillement dans leur sachet… jusqu’à consommation bien sûr ! Une fois le sachet ouvert, vous pouvez cependant conserver vos endives sur du papier absorbant. Tout comme la salade, les choux, les champignons et les asperges qui se conservent aussi très bien, enveloppés dans du papier absorbant.
Les seuls légumes relativement pudiques sont les légumes secs qui eux, peuvent être conservés dans leur emballage. D’ailleurs, à l’abri de l’humidité, ils résistent au moins 1 an.

2. Et sales !

Certains pensent qu’il est une bonne idée de nettoyer les légumes frais avant de les stocker au réfrigérateur. C’est vrai que cela nous évite ainsi de nettoyer cet entrepôt plus qu’il n’en faut. Pourtant, le nettoyage des légumes avant de les conserver n’est pas une très bonne idée… En effet, cela ne fait qu’avancer leur maturation. Et ce que l’on apprécie justement avec le réfrigérateur, c’est qu’il permet au contraire une maturation lente des légumes.

3. Un peu de fraîcheur

Les légumes frais se conservent entre +6°C et +8°C. Ou plus largement, dans le frigo. Seuls les cucurbitacées (potiron, courge…) et légumes bulbes (ail, oignons, échalotes) préfèrent les endroits secs et aérés à l’abri de l’humidité.
Certains fruits, avec une peau épaisse, supportent aussi bien d’être hors du frigo, à température ambiante. On pense notamment à l’avocat, aux agrumes ou à l’ananas.
Les pommes de terre, quant à elles, sont un peu particulières. Il faut leur trouver un cocon à l’abri de la lumière, sinon elles verdissent et prennent un goût amer. Ce cocon doit aussi être frais et aéré. A 0°C, elles gèlent et à température élevée, elles germent. A température plus basse, ok, elles développeront peut-être un goût sucré (qui va s’en plaindre ?). Entre nous, les pommes de terre… on a vite (et bien) fait de les mettre au placard.

4. Et un peu d’espace

Surtout, on évite de les entasser. Les légumes ont besoin d’espace, que ce soit dans le bac à légumes ou dans le placard. Alors faites attention à ce que chacun ait son espace vital. D’autre part, légumes et fruits ne font pas bon ménage. Certains fruits dégagent un gaz, l’éthylène, qui accélère la maturation des légumes… et encore une fois, ce n’est pas ce que nous recherchons dans le réfrigérateur.

5. Il n’y a pas que le réfrigérateur dans la vie…

Il existe des tas d’antiseptiques naturels qui permettent aussi bien de conserver les aliments. Les fruits se conservent dans l’alcool par exemple ou dans le sucre (la confiture en est le meilleur exemple). Les légumes eux peuvent se conserver dans le vinaigre (les pickles, cela vous parle ?) ou encore dans le sel. Enfin, viande et poisson apprécient aussi le sel et le fumé (appelé par les professionnels le créosote).
Besoin d’un surplus de fraîcheur ? Vous pouvez aussi conserver vos légumes au congélateur. Alors, si vous n’êtes pas sûr de les manger avant la fin de la semaine, préférez les placer dans le froid négatif plutôt que de les jeter. Ils se conservent ainsi une dizaine de mois.
Enfin, pour mieux conserver leurs valeurs nutritionnelles, mettez-les plutôt…au chaud ! Oui, on appelle ça la déshydratation. Blanchissez vos légumes (mettez-les quelques minutes dans l’eau bouillante), égouttez-les puis placez-les au four à 30°C ou 40°C quelques heures. Ils perdront ainsi toute leur eau… mais aucune de leur qualité. Dans un bocal, et hop, vous pouvez les entreposer ainsi pendant un an environ.
Souvenez-vous : les légumes se déshabillent, mais n’aiment pas être collés, et se consomment de 3 jours à 3 semaines en fonction de leur famille.

Article rédigé par Mathilde Tay pour Perle du Nord. 

newsletter

Des news, des actus & surtout des recettes

S’inscrire

Décoration