Endive VS Chicon, d’où viennent ces termes ?

Savourons chaque
jour

Accueil Savourons chaque jourEndive VS Chicon, d’où viennent ces termes ?

Endive VS Chicon, d’où viennent ces termes ?

Endive VS Chicon, d’où viennent ces termes ?

Pendant que l’Occitanie se divise entre pain au chocolat et chocolatine, Perle du Nord accueille aujourd’hui un autre débat : Endive ou Chicon ?

Sans suspense, la « team endive » française a depuis longtemps pris l’avantage… Mais si on vous disait que le match était en réalité truqué ? La Belgique et son chicon, sont-ils les grands vainqueurs de ce Match ?

Un légume qui goûte la Belgique…

Aujourd’hui, la France est premier producteur européen d’endives, devant les Pays-Bas et la Belgique*. Mais il ne faut pas oublier que notre chère Perle du Nord est en fait d’origine belge.

Il faut dire aussi que malgré son amertume, les gens du Nord ont rapidement apprécié son caractère, son goût prononcé et sa douceur au toucher. Ainsi, l’endive a traversé les frontières pour séduire nos palais français… et pour être cultivée ! Malgré ses origines belges, c’est le Nord de la France qui est aujourd’hui spécialiste de la culture du chicon.

C’est bien beau tout cela, nous direz-vous, mais ceci ne nous explique pas pourquoi…

Pourquoi ce nom de « chicon » ?

Il ne faut pas chercher plus loin que nos pieds !

Avant de devenir endive, un chicon n’est autre que la racine d’une chicorée. C’est d’ailleurs ainsi qu’il a été découvert. Alors que Jan Lammers, producteur de chicorées sauvages belge, avait laissé quelques racines dans le fond de sa cave, sans lumière et recouvertes de terre, il a été un jour surpris de découvrir que ces racines avaient produit des bourgeons… Et qu’ils n’étaient pas si mauvais.

Ce légume aux feuilles blanches a ensuite été cultivé et amélioré par le jardinier chef de la société d’horticulture belge, M. Bréziers. C’est pour sa commercialisation qu’on lui trouva un nom, tout simplement dérivé des chicorées sauvages, ou cichorium intybus, le chicon.

L’endive ne serait qu’une carabistouille* ?

Si le terme de chicon prend alors tout son sens, celui d’endive semble un peu plus surprenant. En fait, le nom d’endive vient… d’une erreur d’appellation.

Au moment de sa commercialisation sur les marchés parisiens (soit une trentaine d’années après sa commercialisation en Belgique), on a aussi voulu lui trouver un nom dérivé de sa chicorée d’origine. Mais au lieu de prendre pour référence la cichorium intybus (comme nos amis Belges), nos amis parisiens se sont trompés et ont pris pour référence la cichorium endivia. Ils l’ont ainsi baptisée « Endive de Bruxelles ». Et malgré cette erreur, c’est ce nom qui a continué de circuler en France.

Endive, chicon… Comment t’appelles-tu vraiment ?

Aujourd’hui, endive et chicon ne sont pas ses seuls surnoms. Elle est aussi appelée endivette, chicorée de Bruxelles, chicorée Witloof, et notre préférée : Perle du Nord.

C’est en Belgique qu’elle est principalement appelée chicon et Witloof, qui signifie feuilles blanches en flamand. Ici, en France, on l’appelle chicon, Perle du Nord ou endive… en fonction de la région dans laquelle vous vous trouvez. Mais qu’importe son nom, le grand vainqueur est avant tout celui qui la cuisine avec tout son caractère.

*Données issues du site Consoglobe
*Carabistouille = baliverne, terme utilisé en Belgique et dans le Nord de la France

Article rédigé par Mathilde Tay par Perle du Nord.

newsletter

Des news, des actus & surtout des recettes

S’inscrire

Décoration