Au menu des femmes enceintes ? De l’endive, de la frisée et des folates

Savourons chaque
jour

Accueil Savourons chaque jourAu menu des femmes enceintes ? De l’endive, de la frisée et des folates

Au menu des femmes enceintes ? De l’endive, de la frisée et des folates

Au menu des femmes enceintes ? De l’endive, de la frisée et des folates

L’alimentation des femmes enceintes est au cœur des préoccupations. Se faire plaisir ou faire du bien ? Le choix est parfois délicat. Bonne nouvelle, avec l’endive, plus besoin de se prendre le chou : plaisir et vitamines s’associent pour le bon développement du fœtus.

 

Au menu ? Plaisir et nutrition

Les besoins nutritionnels des femmes augmentent lorsqu’elles sont enceintes. Mais ceci ne signifie pas qu’il faut manger plus, non. Juste qu’il faut manger mieux. Ainsi on conseillera aux femmes enceintes de privilégier les aliments riches en calcium, en fer, en fibres ou encore en vitamine B9. Une petite dernière que nous n’allons pas tarder à vous présenter…

Les endives, des vitamines qui donnent la pêche ?

La vitamine B9 est appelée folate, ou acide folique, lorsqu’elle est présente naturellement dans les aliments. Et ces folates, on en retrouve en quantité dans les endives. A savoir : 100 g. d’endives représentent 17,5 % des apports journaliers recommandés en acide folique*.

En quoi est-ce bon pour les femmes enceintes ? Il faut savoir que les folates jouent un rôle essentiel dans la production, la réparation et le fonctionnement du matériel génétique, plus connu sous le sigle ADN. Elles contribuent aussi au développement du système nerveux du fœtus, et réduisent le risque de malformation du tube neural (une des conséquences d’une carence en vitamine B9, CQFD).

Autre chose : les folates participent à la production d’acides aminés nécessaires à la croissance cellulaire. Et pendant les périodes de croissance rapide telles que l’enfance, l’adolescence et la grossesse, la production de nouvelles cellules est indispensable.

 

Varier les plaisirs… et les folates  

L’endive n’est pas la seule à être riche en acide folique. D’autres végétaux le sont tels que le cresson, les épinards, l’avocat, la mâche, la laitue, le poireau ainsi que la chicorée et la salade frisée, deux autres membres de la grande famille des endives.  

Bien choisir, bien consommer

On conseille de privilégier les endives aux feuilles bien serrées et bien blanches, avec les pointes jaune pâle. Elles doivent être fermes et croquantes sous la dent. On vous déconseille cela dit de les croquer en magasin… cela se ressent au toucher.

En cuisine ? Pour conserver toutes ses vitamines, on conseille de consommer l’endive crue. La cuisson, tout comme la congélation ou les conserves détruisent une partie des vitamines. N’hésitez pas à consommer plus d’endives que d’ordinaire pour augmenter votre apport en vitamine B9 notamment pendant les premiers mois de grossesse. Leur consommation est même recommandée un mois avant la conception, chez les femmes qui désirent avoir un enfant.

Et oui, vous l’aurez compris, pour optimiser vos chances de concevoir, à vous les bonnes petites salades composées. A la fois saines et gourmandes.
*100 g. d’endives crues représentent 35 µg de vitamines B9 sur les 200 µg recommandées – AJR (Apports journaliers recommandés) soit 17,5 %.

Article rédigé par Mathilde Tay pour Perle du Nord.

newsletter

Des news, des actus & surtout des recettes

S’inscrire

Décoration