Gaspillage : 50 % des français jettent des fruits et légumes mais…

Savourons chaque
jour

Accueil Savourons chaque jourGaspillage : 50 % des français jettent des fruits et légumes mais…

Gaspillage : 50 % des français jettent des fruits et légumes mais…

Gaspillage : 50 % des français jettent des fruits et légumes mais…

Connaissez-vous cette publicité dans laquelle un œuf suggère à sa propriétaire, disons, d’écrire une liste avant d’aller faire ses courses ? Histoire de ne pas acheter ce dont elle n’a pas besoin. Cette pub fait partie d’une grande campagne anti gaspi lancée en 2016. Car oui les français gaspillent. Même de bons fruits et légumes frais !

On jette un œil sur le gaspillage alimentaire ?

Bon, abordons rapidement le sujet qui fâche pour plus vite passer à nos astuces et solutions. Il faut savoir que le gaspillage alimentaire en France s’élevait à 29 kg par an et par personne1 en janvier 2017. Cela en fait des fruits et légumes jetés, n’est-ce pas ?

Pour tout vous dire, les fruits et légumes représentent environ 2/3 de ce que nous jetons. Nous avons tendance à faire rapidement nos adieux aux tomates un peu molles, aux courgettes rabougries et aux pommes de terre germées. En 2012, 31 % des français déclaraient déjà jeter des fruits et 19 % des légumes2.

Mais ce gaspillage n’intervient pas juste au moment des préparations. En fait, 32 % des denrées alimentaires sont jetées avant préparation3 (quand fruits et légumes ne nous donnent pas envie d’être cuisinés par exemple), 21 % au moment de la transformation (là, on pense aux épluchures jetées) et 33 % lors de la consommation (ce qui reste dans l’assiette donc). La bonne nouvelle, c’est que nous pouvons faire un effort pour diminuer ce gaspillage… à tous les niveaux.

Quelques astuces anti gaspi

Même si les chiffres sont élevés, il faut savoir qu’ils ont déjà bien diminués au cours des 5 dernières années. Alors, pour continuer sur la même lancée, on vous dévoile ici quelques astuces pour au moins passer sous la barre des 25 kg (facile) !

  • Comme l’a gentiment conseillé l’œuf, l’idéal est 1. de prévoir vos repas quelques jours à l’avance, 2. de faire une liste de courses en conséquence, en veillant bien sûr à ce que ces ingrédients ne soient pas déjà dans le réfrigérateur ou dans le placard. Ainsi, vous achèterez uniquement ce dont vous avez besoin
  • 33 % des denrées sont jetées lors de la consommation… sans doute parce que les quantités ne sont pas adaptées (et non pas parce que le goût n’y est pas !). Bien sûr, les quantités nécessaires dépendent de la morpho (et de l’appétit) de chacun. Mais pour vous donner une idée, voici ce que l’on préconise généralement pour une personne à l’appétit moyen :
    • 100g de légumes en crudités sauf la salade, 60g suffisent  
    • 200 à 300g de légumes frais à cuisiner (la majorité d’entre eux fondent !)
    • 60g de légumes secs, céréales et pâtes
    • Pour la viande, tout dépend des morceaux, mais comptez autour de 150 à 300g. Entre nous, l’idéal est de demander conseil à votre boucher pour une quantité personnalisée…
    • Pour le poisson, on tourne plutôt autour des 200g
  • A la maison, pensez à surveiller régulièrement vos fruits dans la corbeille et vos légumes dans le bac du réfrigérateur. Un fruit ou légume abîmé est susceptible de contaminer tous les autres. Mais enlevé à temps, vous éviterez l’épidémie !
  • Conservez bien les fruits et légumes comme il est préconisé. Pour rappel, notre endive fétiche se conserve au frais et à l’abri de la lumière.
  • Enfin, viande et poisson peuvent être congelés avant la date de péremption. Surveillez-les, et si vous pensez ne pas les manger à temps, hop, direction le congélateur.

D’ailleurs, il faut aussi savoir qu’il y a une différence entre la date limite de consommation (DLC) après laquelle il est déconseillé de manger le produit, et la date limite d’utilisation optimale (DLUO) que l’on retrouve surtout sur les congelés, légumes secs et céréales, etc. Celle-ci, vous pouvez la dépasser, c’est juste que les qualités nutritionnelles ne seront pas toutes préservées…

Cuisinez malin

  • Beaucoup de grands Chefs affirment souvent qu’en cuisine, rien ne se perd. Et c’est vrai ! Il suffit de faire preuve d’ingéniosité. Par exemple, si vous voulez faire une fondue de poireaux (délicieuse, soit dit en passant), vous allez avant tout cuisiner le blanc. Mais ne jetez pas le vert ! Vous pouvez le garder pour faire une soupe ou même un bouquet garni qui aromatisera volontiers un risotto.
  • D’ailleurs, toutes les fanes et les épluchures comme tous les légumes un peu abîmés, sont de parfaits candidats pour intégrer une bonne soupe, chaude ou froide.
  • Si vous n’êtes pas très soupe, alors vous êtes « sucré ». Dans ce cas, sortez votre plus beau tablier, et faites des confitures ! Avec des fruits bien sûr, ou avec certains de vos légumes tels que les tomates ou les oignons.

Ne jetez plus, compostez

Trop tard, vos fruits et légumes ont déjà atteint un stade de décomposition bien avancé ? Cela arrive, on ne vous en veut pas. Mais au lieu de vous diriger vers la poubelle, dirigez-vous plutôt vers le jardin, la terrasse, le pot de fleurs sur le balcon. Les fruits et légumes sont bons pour nous, alors vous pensez bien qu’ils le sont aussi pour notre terre. Ils représentent un formidable engrais naturel. Et ce sont vos plantes qui vont vous remercier de ne pas les manger !

1Source ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie)

2Etude SOFRES 2012, Données disponibles sur site Planétoscope, Conso Globe.

3Source ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie)

Article rédigé par Mathilde Tay pour Perle du Nord.

newsletter

Des news, des actus & surtout des recettes

S’inscrire

Décoration