Diurétique et bon pour l’estomac, le pissenlit a tout pour finir dans votre assiette

Savourons chaque
jour

Accueil Savourons chaque jourDiurétique et bon pour l’estomac, le pissenlit a tout pour finir dans votre assiette

Diurétique et bon pour l’estomac, le pissenlit a tout pour finir dans votre assiette

Diurétique et bon pour l’estomac, le pissenlit a tout pour finir dans votre assiette

Ne vous êtes-vous jamais demandé d’où venait ce nom (étrange) de pissenlit ? Eh bien, il ne faut pas chercher plus loin que ce que l’on entend : « pisse-en-lit ». Un nom qu’il doit à ses vertus diurétiques. Comme quoi, du jardin à l’estomac, il n’y a qu’un plat.

Une fleur à se mettre sous la dent

Ennemi des jardiniers (il faut dire qu’il pousse partout), le pissenlit est depuis toujours le meilleur ami des phytothérapeutes. Reconnu comme un diurétique naturel, il augmente en effet la production d’urine et favorise l’élimination d’eau. La médecine traditionnelle le recommande en cas de rétention hydrique, d’insuffisance rénale ainsi qu’aux personnes sujettes aux calculs rénaux ou aux infections urinaires. On comprend mieux la signification de son petit nom.

On peut le consommer sous forme de gélule mais ce pouvoir lui vient de ses feuilles et de ses racines. Autrement dit, il est bon de se le mettre sous la dent, directement ! D’ailleurs son nom anglais, lui, fait référence aux dents de lion, dandelion. Mais on ne sait pas vraiment si cela est dû à la façon de le déguster ou plutôt à la forme de ses feuilles…

Le pissenlit est aussi apprécié pour son pouvoir digestif. Il stimule en effet la sécrétion de bile et facilite son évacuation vers l’intestin. Résultat, il aide à la digestion et devient particulièrement efficace contre les problèmes digestifs mineurs. Diurétique, il est aussi très bon pour l’estomac.

Pissenlit, une plante zéro gâchis

Dans le pissenlit, tout se mange, rien ne se perd. Fleurs, racine, feuilles : vous pouvez le consommer de la tête aux pieds.

Les fleurs sont infusées dans du sucre pour donner le miel de pissenlits appelé cramaillote. Les racines, séchées, sont quant à elles infusées dans de l’eau bouillante, et bues en tisane. Enfin, les feuilles se dégustent en salade, tout juste blanchies (eau bouillante et salée), poêlées ou en soupe.

A noter : le pissenlit se trouve bien sûr dans votre jardin mais feuilles, fleurs et racine ne se récoltent pas à la même saison. On ne cueille que les fleurs et les feuilles au printemps, et on conserve les racines pour les récolter au début de l’automne.

Notre recette aux feuilles de pissenlit

Les feuilles de pissenlit présentent une certaine amertume que l’on peut atténuer avec des lardons, des gésiers ou des tranches de canard séché. Pour une salade simple et gourmande, vous avez besoin :

  • de pousses d’épinards
  • de feuilles de roquette
  • de feuilles et de boutons de fleurs de pissenlit
  • d’une betterave coupée en fines tranches
  • et de quelques tranches de magret de canard séché

A déguster avec une huile douce pour subtilement parfumer la salade, et atténuer l’amertume des feuilles, soit une huile de noix, de noisette ou de pépin de raisin. Tout dépend de ce que vous avez dans le jardin.

Article rédigé par Mathilde Tay pour Perle du Nord.

newsletter

Des news, des actus & surtout des recettes

S’inscrire

Décoration