Top 5 des légumes qui provoquent des flatulences

Savourons chaque
jour

Accueil Savourons chaque jourTop 5 des légumes qui provoquent des flatulences

Top 5 des légumes qui provoquent des flatulences

Top 5 des légumes qui provoquent des flatulences

N’ayons pas peur des mots : certains légumes font péter. Oui, bien qu’excellents pour nos papilles, et même pour notre santé, certains ne sont pas bons pour notre digestion. Et à nous ballonnements, gaz intestinaux et autres joyeusetés 100 % naturelles.

Mais bon, naturel ou pas, il y a des occasions où nous aimerions, disons, limiter les dégâts (ou dégazages). Alors voyons quels légumes, champions de la digestion lente et du bidon rond, limiter dans ces cas-là.

1 – Les oignons

Ce pauvre oignon (ou pauvre de nous qui le consommons) ne profite pas d’une très bonne réputation : il nous fait pleurer, il nous laisse une haleine… à tomber, et en plus de ça, il figure dans la liste des légumes difficiles à digérer. Mais pourquoi tant de haine ?

En fait, ce n’est pas lui directement qui est en cause, mais sa composition. Il est en effet constitué de fructose, sucre pas réputé pour être facile à assimiler, et de composés soufrés. Dans notre système digestif, c’est un véritable cocktail gagnant : ils se décomposent, et se transforment délicatement… en gaz (malodorants qui plus est).

2 – Les choux

Les choux, et tous les membres de la famille des crucifères, sont bons pour notre santé. La raison ? Ils sont riches en composés soufrés. Oui, ces mêmes composés que l’on retrouve dans notre cher oignon, et qui ne laissent pas une bonne odeur. Pour couronner le tout, les crucifères contiennent aussi de la raffinose, autre sucre réputé pour fermenter dans notre estomac. Fermenter, et produire des gaz sans complexe.

Alors, pour ne pas se prendre le chou, mieux vaut les faire pré-cuire à la vapeur ou à l’anglaise avant cuisson et jeter l’eau de cuisson.

3 – Les topinambours

Les topinambours ont pendant longtemps été oubliés. Et si vous en avez mangés récemment, peut-être souhaiteriez-vous les oublier à nouveau ! Car aussi bons soient-ils, les topinambours sont d’une part riches en fibres, d’autre part riches en inuline. Deux composants particulièrement difficiles à assimiler par notre organisme. Ainsi, ils le font travailler, et provoquent de longs (et bruyants) ballonnements.

Bon à savoir : une astuce de grand-mère, pour limiter leurs méfaits, consiste à faire cuire les topinambours avec une pomme de terre ou de la sauge.

4 – Les haricots et autres légumineuses  

Haricots blancs, haricots rouges, lentilles, fèves, pois chiches font tous partie de la grande famille des légumineuses. Leur point commun ? Ces légumineuses sont riches en nutriments, et sont ainsi vivement conseillées pour garder la pêche.

Oui mais voilà, elles ont un autre point commun : elles sont toutes « fermentescibles ». Lorsqu’elles arrivent dans notre gros intestin, elles ont tendance à s’y installer, quelque temps, et à fermenter. Et ce sont les bactéries qui sont contentes puisqu’elles les décomposent, s’en nourrissent, et les digèrent en libérant des gaz.  

5 – Tous les légumes… crus

On entend souvent que les légumes crus, avec un délicieux dips, sont bien meilleurs qu’un paquet de chips bien gras. Notamment pour la ligne. La raison ? Les légumes sont riches en fibres, et les fibres sont excellentes pour notre santé.

Mais les fibres ont aussi un défaut : crues, elles ne sont pas faciles à assimiler par notre petit intestin. Alors, il les renvoie directement vers le gros intestin où elles continuent tranquillement (et en prenant tout leur temps) de se décomposer, et de fermenter. Mais qui dit fermentation, dit ballonnements (pas top pour la ligne) et gaz intestinaux.

Alors, à retenir avant un rencard ou un rendez-vous pro : tous les légumes riches en composés complexes sont bons pour la santé, mais plus difficiles à assimiler. Ainsi, ils restent dans le gros intestin, fermentent… et finissent par dégager. Pour limiter les dégâts, notre conseil : favorisez une cuisson vapeur ou une pré-cuisson de vos légumes.

Article rédigé par Mathilde Tay pour Perle du Nord.

newsletter

Des news, des actus & surtout des recettes

S’inscrire

Décoration